avenue verte Paris Londres

Micro aventures

Pédaler pour voir la mer à Dieppe

WE À DIEPPE6

Une nouvelle micro aventure à vélo

En novembre dernier, mon amie Hélène nous a organisé un petit weekend à vélo. Hélène vient de s’acheter un nouveau vélo pour partir en voyage l’été prochain (avec moi, voir ici) qu’elle doit tester. De plus, son ami Michele vient d’acheter une maison en Normandie. Michele est italien et vous aurez donc droit en bonus en fin d’article à sa recette de fusilli maison !

Découvrir la maison de Michele à côté de Dieppe, c’est une super excuse pour essayer son vélo et en profiter pour aller voir la mer. Et quoi de mieux pour changer de la grisaille parisienne de ce mois de novembre ?

Si vous ne souhaitez pas lire toute la suite, vous pouvez juste regarder la vidéo en fin d’article.

Le trajet

Nous sommes donc partis, avec un départ par le train de 6h09 à la Gare Saint-Lazare (ouch). Nous sommes 5. Objectif Serqueux pour récupérer le tracé de l’Avenue Verte Paris-Londres qui nous amènera jusqu’à Dieppe.

L’Avenue Verte Paris-Londres est un itinéraire de 470 km qui permet de relier à vélo les deux capitales. L’ensemble du tracé est balisé et il n’y a qu’à suivre les petits panneaux. Très pratique. Il est principalement sur des routes à faible trafic ou carrément des voies réservées aux vélos et aux piétons. Comme une ancienne voie de chemin de fer que nous avons empruntée quelques dizaines de km, avec ancienne gare transformée en halte gourmande pour voyageurs affamés (malheureusement fermée en novembre.)

Pour en savoir plus sur l’itinéraire, rendez-vous sur leur site.

Arrivés à Serqueux, nous nous arrêtons évidemment au café en face de la gare prendre de grandes quantités de café avant de pédaler.

Une fois bien réveillés, c’est parti pour les 50 km qui nous séparent de Dieppe. Le parcours est très facile, globalement en descente et au milieu de superbes paysages. Nous croisons quelques vaches, qui a défaut de voir passer des trains, voient maintenant passer des cyclistes. Les km avancent plus vite que prévu, excellente excuse pour s’autoriser une longuuuue pause déjeuner dans un super restaurant pas très loin du tracé. Voir le beau terroir français donne toujours envie de l’accompagner de la belle gastronomie française 😉

Finalement, nous arrivons jusqu’à Dieppe et voyons enfin la mer !

Après cela, il faut encore faire quelques montées pour rejoindre la maison de Michele où nous passerons la nuit mais surtout, ferons des pâtes maison !

Et oui, qui dit maison d’italien, dit pâtes maison pour le repas des cyclistes fatigués !

Et c’est parti pour le cours de fabrication (recette en bas d’article) et surtout la dégustation.

En résumé

Tout cela est à découvrir dans cette vidéo :

Au final, c’est un parcours très simple, beau et à la portée de tous. Il est parfaitement accessible en train depuis Paris, avec des trains prévus pour accueillir les vélos. Donc n’hésitez pas !

Bonus : recette de fusilli maison

  • Farine 00 + eau tiède
  • Créer un puits avec la farine,
  • Verser l’eau au centre
  • Malaxer la pâte
  • Rajouter de l’eau au fur et au mesure,  Pétrir,  Arrêter d’arroser quand ça colle et que la farine est bien mélangée,  Pétrir jusqu’à ce que la pâte ne colle plus
  • Recouvrir la boule de pâte par une casserole pour ne pas qu’elle sèche
  • Faire une ficelle de pâte d’environ 1cm d’épaisseur,  La couper en tronçon de qq centimètres,  Avec une baguette métallique rouler la pâte autour à 2 mains sans trop appuyer et en étirant la pâte de part et d’autre de la baguette avec les pouces
  • Placer les fusillis sur un torchon
  • Les cuire dans l’eau bouillante,  quand elles remontent à la surface elles sont cuites !